Quantcast

Les questions fréquentes posées par l’employeur lors d’un entretien d’embauche

Vous entrez dans les bureaux de l’employeur potentiel et le niveau de stress augmente. Des bouffées de chaleur, la gorge sèche, les mains moites, le trac quoi!

Un peu de nervosité vous motivera à vous concentrer pour offrir le meilleur rendement possible durant l’entretien, mais une bonne préparation peut toutefois vous permettre d’éviter que la pression ne vous tétanise. L’essentiel est de toujours vous rappeler pourquoi votre profil de candidat convient particulièrement au poste. En gardant cela en tête et en sachant répondre stratégiquement aux pièges favoris des recruteurs, vous serez en mesure de démontrer que vous êtes un candidat de choix.

Parlez-moi de vous

Après avoir été convoqué en entrevue, profitez des jours qui précèdent la rencontre pour imaginer un résumé dynamique et fascinant de votre parcours professionnel et personnel, en mettant l’accent sur ce qui fait de vous un candidat à retenir pour votre interlocuteur. Cela lui donnera l’occasion de vous poser des questions plus spécifiques au fil de votre récit.

Pourquoi avez-vous quitté votre dernier emploi?

Rappelez-vous que chaque emploi comporte un contexte particulier. Ce qui s’est produit avec votre dernier employeur ou dans cette situation unique ne fait pas de vous un candidat moins qualifié pour un nouveau poste.

Vous n’avez pas à décrire tout ce qui s’est mal déroulé lors de cette expérience. Concentrez votre réponse sur les aspects positifs de celle-ci, ce que vous aimiez de l’organisation et du poste. Si vous n’avez pas de raison précise d’avoir quitté – comme par exemple suite à une réorganisation au sein de l’entreprise – ou pour éviter de mentionner que vous avez été congédié, expliquez que vous cherchez un défi qui mettra davantage vos compétences à profit.

Quel est votre plus grand défaut?

Évitez les réponses toutes faites comme le célèbre « je suis perfectionniste ». C’est un peu ridicule, d’abord parce que beaucoup donnent cette réponse et puisqu’il est évident que vous tentez de dissimuler vos réels défauts. L’employeur pourrait alors se demander quelles faiblesses il découvrira en travaillant avec vous à l’avenir. Trouvez plutôt un trait de votre personnalité qui vous met parfois au défi dans le cadre de votre travail. Vous n’avez qu’à adopter une attitude positive par rapport à ce défaut, en démontrant comment vous avez réussi à l’utiliser à votre avantage ou du moins à mieux le gérer avec l’expérience.

Par exemple : « Lors de mes premières expériences de travail, j’avais de la difficulté à accepter la critique sans la percevoir comme une attaque personnelle. Avec le temps, j’ai réalisé que cela faisait partie du processus d’apprentissage tout simplement et que c’est justement le temps qui permet de s’améliorer. C’est impossible de tout savoir et de faire preuve d’excellence dans tout ce qu’on entreprend dès nos premiers pas dans notre milieu professionnel. Maintenant, je mets plutôt à profit les commentaires qui me sont offerts pour évoluer et me dépasser. »

Toutefois, ne donnez pas trop de détails à propos de vos défauts. Vous éviterez ainsi de partager par mégarde certains renseignements peu flatteurs.

Où vous voyez-vous dans cinq ans?

Aucune idée? Le néant? Pas de panique! Il est possible de répondre à cette question avec intelligence et précision. Sans savoir exactement ce que vous aurez envie de faire dans plusieurs années, vous avez sans doute beaucoup à dire sur les divers champs qui vous intéressent, les aspects qui vous intriguent davantage en entreprise, en plus des connaissances et des compétences que vous souhaitez parfaire. Idéalement, vous établissez un lien solide entre tout cela et l’entreprise que vous ciblez..!

Tags: , , , , , , ,

Article publié dans la catégorie Entretien d'Embauche